Manifestation dans les rues de Lévis

Lévis, le 29 mai 2014

9543_465_310

 À quelques mois de l’échéance du Plan d’action gouvernemental pour la solidarité et l’inclusion sociale 2010-2015, les organismes membres du Groupe de Réflexion et d’Action contre la Pauvreté (GRAP) mobilisent près de 80 personnes à Lévis, au nom des droits humains, afin que le prochain plan d’action comporte différentes cibles pour permettre au Québec de tendre vers une société sans pauvreté.

AAA

À l’aube de l’annonce du prochain budget provincial, une douzaine de mobilisations ont eu lieu à l’échelle de la province pour revendiquer la mise en place d’un VRAI plan de lutte à la pauvreté. De la Gaspésie à Montréal, en passant par le Lac-Saint-Jean et l’Estrie, divers regroupements et organisations, en lien avec le Collectif pour un Québec sans pauvreté, ont fait sonner des cloches en guise de protestation contre la pauvreté. « La situation est inacceptable et nous savons très bien qu’avec un minimum de détermination, nos gouvernements pourraient y remédier de façon durable », d’affirmer Steven Ouellet, coordonnateur à l’Association de Défense des Droits Sociaux (ADDS) de la Rive-Sud.

AAA

Continuer la lecture de «  »

Pour un vrai partage de la richesse!

Le 1er mai 2014

arton164-9ef2c

Avec l’élection du gouvernement Libéral et les annonces de compressions budgétaires à venir, il y a  fort à parier que l’écart entre les riches et les pauvres se creusera un peu plus pour les années à venir. Le premier ministre nous rappellera la bonne vieille formule libérale, soit qu’il faut tout d’abord créer la richesse avant de la redistribuer… Et pourtant, depuis 1988, l’écart n’a cessé de croître!

La Coalition justice sociale de Québec et Chaudière-Appalaches lance donc un appel à la population pour la mobilisation du 1er mai, sur le thème : imposons un vrai partage de la richesse.   Pour consulter ou imprimer le tract et l’affiche en format PDF,  cliquez sur les liens : Tract 1er mai Affiche 1er mai

Continuer la lecture de «  »

Manifestation nationale à Montréal

contre les hausses d’Hydro-Québec

Le samedi 28 septembre, nous vous invitons déjà à une grande manifestation à Montréal contre les mesures d’austérité dont celle de la hausse des tarifs d’hydroélectricité !Affiche manifestation nationale 28-09-13

 

Départ de Québec et de la Rive-Sud!

 

Un transport en autobus aura lieu de Québec et passera par Charny.

 

9h00 Départ des autobus de Québec (Place de l’Université du  Québec – Coin Charest et de la Couronne)

 

9h45 Passage à Charny (Parc des Chutes de la Chaudières)

 

12h45 Rassemblement du contingent de la Coalition justice sociale au Square Phillips (Métro McGill)

 

16h Départ pour Québec et Charny (heure approximative)

 

Transport et lunch gratuit!

 

Pour vous inscrire, contactez-nous au 418-838-4774!

 

Les échapées de Maltais…

L’hiver dernier, la ministre Maltais annonçait plusieurs mesures visant à réduire les montants versés par l’aide sociale.  Au 1er juillet entrait donc en vigueur un nouveau règlement faisant passer l’âge d’admissibilité à la contrainte temporaire de 55 à 58 ans, privant ainsi des milliers de personnes d’un revenu additionnel de 129$ par mois.

 

«Je n’échapperai personne», disait alors Agnès Maltais, allant même jusqu’à dire qu’en bout de ligne les personnes en auraient plus dans leurs poches… Qu’en est-il réellement?   Les personnes qui ont eu 55 ans depuis l’entrée en vigueur du règlement ont-elles été rencontrées par un agent d’employabilité? Ont-elles réellement eu accès à des programmes  de qualité? Ont-elles reçu leurs allocations de participation?

 

Nous croyons qu’il s’agit d’une démarche malhonnête et trompeuse de la ministre. Si l’objectif visé par la ministre était que les personnes de 55 ans en aient plus dans leurs poches, il nous semble qu’il aurait été plus simple d’augmenter le montant des chèques au lieu de les couper.

 

Il n’est donc pas question de laisser tomber cette lutte! Bien au contraire.  Maintenant que le règlement est en vigueur, nous souhaitons démontrer à la ministre et à celles et ceux qui l’ont appuyée qu’ils ont eu tort. Pour y arriver, nous aurons besoin de vous. Si vous connaissez une personne qui subit la coupure, il est important de nous mettre en communication avec elle. Ensemble, poursuivons la lutte contre cette injustice! Cliquez ici pour nos coordonnées. Pour faire une plainte nous vous invitons à cliquer sur ce lien : FORMULAIRE PLAINTE AIDE SOCIALE – CASC 2013

Le recrutement va bon train

Affiche 1$

L’hiver dernier, nous mettions de l’avant notre campagne de recrutement  intitulé «un dollar de solidarité avec les sans-emplois».  Depuis ce temps, le nombre de membres ne cesse d’augmenter. Pour la première fois de son histoire, nous avons dépassé le cap des 110 membres. Et ce n’est pas terminé!

 

Nous poursuivrons la campagne à l’automne et profiterons de chaque occasion pour la faire connaître. Si vous n’êtes toujours pas membre ou que vous n’avez pas renouvelé votre carte de membre, il est encore temps! Vous pouvez en profiter pour la renouveler pour plusieurs années au coût d’un dollar par an. Merci de votre appui!

Coupon d’adhésion – 1$

 

 

 

La ministre Maltais, blâmée pour son inaction!

 

IMG_2938Communiqué de presse

Lévis, le 12 décembre 2012 – Ce matin,  l’Association pour la défense des droits sociaux Québec métro (ADDS-QM), le Regroupement des femmes sans emploi du Nord de Québec (R♀SE du Nord) et l’Association pour la défense des droits sociaux de la Rive-Sud (ADDS Rive-Sud) ont tenu un tribunal populaire devant le Palais de justice de Québec.

La ministre Agnès Maltais, principale «accusée»,  s’est vue blâmée pour son inaction et son manque de cohérence dans le dossier des pensions alimentaires pour enfant.  Par cette action théâtrale symbolique, les militantes et militants ont exigé que la Ministre agisse sans délai et respecte les engagements pris dans le passé par son parti.

Cliquez ici pour consulter l’article publié dans le journal de Lévis! Continuer la lecture de « La ministre Maltais, blâmée pour son inaction! »

Commission populaire sur le droit au logement

RAPPEL – RAPPEL – RAPPEL


COMMISSION POPULAIRE ITINÉRANTE SUR LE DROIT AU LOGEMENT

Dans Chaudière-Appalaches le lundi 19 novembre 2012, à 13h00, à Lévis


Venez vous faire entendre !

Afin de mettre en lumière les différentes facettes des problèmes de logement vécus par des locataires et les personnes mal-logées du Québec, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) organise, en collaboration avec le Centre femmes L’Ancrage et l’ADDS-Rive-Sud, une Commission populaire itinérante sur le droit au logement qui se rendra dans les 17 régions administratives du Québec.

 

Payez-vous un prix trop élevé pour votre logement ? Attendez-vous depuis des mois, voire des années, pour obtenir un logement social ? Devez-vous sacrifier d’autres besoins essentiels pour vous loger ? Habitez-vous un logement social qui risque de perdre ses subventions au cours des prochaines années ? Êtes-vous aux prises avec un logement mal isolé ou encore insalubre ? Vivez-vous entassés dans un logement trop petit ? Votre témoignage est important pour faire en sorte que les choses changent !

 

L’audience sera conduite par une équipe de commissaires issuEs de différents milieux (juristes, groupes de défense des droits humains et sociaux, locataires, chercheurEs en politiques sociales, etc.). Au terme de la Commission, un rapport final destiné aux gouvernements fédéral et provincial sera produit.


Quand ? : Le lundi 19 novembre 2012, de 13h00 à 17h00

Où ? : Au Patro de Lévis (6150, rue Saint-Georges)


VENEZ EN GRAND NOMBRE!

Vol des pensions alimentaires, le PQ doit mettre fin au scandale!

Le 17 octobre dernier, lors de la journée internationale de lutte à la pauvreté,  nous étions de passage au bureau d’Agnès Maltais, ministre responsable du dossier, pour lui rappeler les engagements pris par le Parti québécois alors qu’il était dans l’opposition. En effet, en 2009, le PQ déposait un projet de loi visant à mettre fin au détournement des pensions alimentaires versées pour les enfants.

 

Encore aujourd’hui, des milliers de familles québécoises verront leurs chèques d’aide sociale diminués parce qu’elles reçoivent au même moment une pension alimentaire versée pour le soin des enfants. Lorsqu’un enfant reçoit une pension alimentaire et que le parent est prestataire d’aide sociale, le gouvernement ampute une partie du chèque d’aide sociale. Par exemple, pour une pension de 400$ versée pour un enfant, le chèque d’aide sociale sera coupé de 300$. Pour un adulte «dit» sans contrainte à l’emploi, le chèque d’aide sociale sera alors de 289$. Des milliers d’enfants sont ainsi privés de l’argent qui devrait servir à couvrir leurs besoins essentiels. Pour 2012, cette mesure permettra au gouvernement d’épargner près de 70 millions de dollars. Mais à quel prix?

 

Pourtant, depuis 1997, pour les parents qui ne sont pas à la sécurité du revenu et qui reçoivent une pension alimentaire versée pour les enfants, celle-ci n’est plus comptabilisée dans leurs revenus et n’est donc plus imposable. Cette même année, le Parti québécois aurait pu mettre fin à cette injustice envers les familles prestataires d’aide sociale, mais ne l’a pas fait. La situation s’est très peu améliorée pendant le règne des Libéraux. 15 ans plus tard, le gouvernement du Québec peut-il continuer à détourner l’argent des enfants qui en ont le plus besoin, les exposer à la pauvreté et ce, sans éprouver le moindre malaise?

 

C’est précisément le message que nous avions à livrer à Mme Maltais en cette journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, le 17 octobre dernier. Après quelques difficultés avec les responsables de l’accueil, nous avons finalement pu livrer notre message auprès des conseillers politiques responsables des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches. Ce fût un bel exercice de prise de parole et d’affirmation. Bien que la rencontre ne nous ait pas permis d’obtenir d’engagement de la ministre, cette action nous aura fait connaître son équipe et nous espérons que notre message portera ses fruits au sein de la population. À cet effet, nous sommes très contents de la couverture médiatique offerte par le Journal de Lévis et sommes très fiers de notre équipe de délégués. Cliquez ici pour consulter l’article publié dans le Journal de Lévis.

Aussi, vendredi le 2 novembre, nous avons eu l’occasion, en tant que membre de l’exécutif du FCPASQ, de rencontrer Mme Lucie Godbout, attachée politique de la ministre Maltais pour les dossiers concernant l’aide sociale. Cette rencontre, d’une durée de plus de 90 minutes, nous aura permis de présenter et d’expliquer en détail plusieurs de nos revendications et de préparer notre rencontre éventuelle avec la ministre. Mme Godbout s’est engagée à rencontrer Mme Maltais dès que possible afin de voir avec elle les dossiers sur lesquels le Parti québécois pourrait faire avancer des choses.

Pour le moment, nous pouvons apprécier l’accueil et l’ouverture dont ils ont fait preuve tout au long de la rencontre, ce qui détonnait d’avec l’attitude et le ton de l’administration précédente. N’en demeure pas moins que le Parti québécois est un parti qui tient aux valeurs néolibérales et que la partie est loin d’être gagnée.  Nous saurons à quoi nous en tenir le 20 novembre prochain, alors que le PQ déposera son 1er budget.

Le 26 septembre – Crêpes et café!

Bonjour à vous,

Nous tenons à remercier les membres qui étaient présents et celles et ceux qui ont contribué à l’organisation de l’activité.   Ces efforts auront permis de faire de cet événement une grande réussite.  Près de 35 personnes, dont une quinzaine de membres, ont participé au porte-ouverte ainsi qu’au point de presse, organisé plus tard en matinée.

 

Le Journal de Lévis était présent pour le point de presse.  Nous devrions avoir un article cette semaine , mercredi le 3 octobre.

 

Vous pouvez consulter le communiqué de presse qui a été envoyé aux médias en cliquant ici!

 

D’ici là, bonne automne à toutes et tous!