Manifestation dans les rues de Lévis

Lévis, le 29 mai 2014

9543_465_310

 À quelques mois de l’échéance du Plan d’action gouvernemental pour la solidarité et l’inclusion sociale 2010-2015, les organismes membres du Groupe de Réflexion et d’Action contre la Pauvreté (GRAP) mobilisent près de 80 personnes à Lévis, au nom des droits humains, afin que le prochain plan d’action comporte différentes cibles pour permettre au Québec de tendre vers une société sans pauvreté.

AAA

À l’aube de l’annonce du prochain budget provincial, une douzaine de mobilisations ont eu lieu à l’échelle de la province pour revendiquer la mise en place d’un VRAI plan de lutte à la pauvreté. De la Gaspésie à Montréal, en passant par le Lac-Saint-Jean et l’Estrie, divers regroupements et organisations, en lien avec le Collectif pour un Québec sans pauvreté, ont fait sonner des cloches en guise de protestation contre la pauvreté. « La situation est inacceptable et nous savons très bien qu’avec un minimum de détermination, nos gouvernements pourraient y remédier de façon durable », d’affirmer Steven Ouellet, coordonnateur à l’Association de Défense des Droits Sociaux (ADDS) de la Rive-Sud.

AAA

AAA

Le Journal de Lévis et le Peuple Lévis étaient sur place pour couvrir l’événement.  Vous pourrez consulter les articles en cliquant sur les liens suivant:

o

http://www.lepeuplelevis.ca/2014/05/29/une-quarantaine-de-personnes-marchent-a-levis

o

http://www.journaldelevis.com/1298/9543/Une_marche_pour_redefinir_la_lutte_a_la_pauvrete.journaldelevis

 

 

Selon le Collectif pour un Québec sans pauvreté, le prochain plan de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale doit permettre :

o

• D’assurer à touTEs un revenu suffisant pour couvrir l’ensemble de leurs besoins de base;
• D’augmenter le salaire minimum afin de permettre aux gens travaillant à temps plein de sortir de la pauvreté;
• De réduire les inégalités socioéconomiques entre les plus pauvres et les plus riches;
• De viser le changement des mentalités et de contrer les préjugés envers les personnes en situation de pauvreté;
• D’améliorer l’accès, sans discrimination, à des services publics universels et de qualité.

o

L’action d’aujourd’hui se veut la première d’une série d’actions qui seront menées tout au long de l’année pour que le gouvernement du Québec dépose un plan d’action qui s’attaquera aux causes profondes de la pauvreté, en s’inspirant des cinq cibles mises de l’avant par le Collectif. « Notre crainte, c’est que le gouvernement du Québec reprenne le même chemin qu’il avait pris en 2010, c’est-à-dire renouveler les mesures existantes et saupoudrer le nouveau plan d’action de quelques « mesurettes » qui, dans les faits, ne changeront pas grand-chose dans la vie quotidienne de la majorité des personnes en situation de pauvreté », d’ajouter Éric Bouchard, militant à l’ADDS Rive-Sud.

o

« Et pourtant, une société sans pauvreté offrirait plusieurs avantages, pas seulement en termes de conditions de vie des personnes, mais aussi d’un point de vue économique », d’ajouter Steven Ouellet. Selon le Conseil canadien du bien-être social et le Centre d’étude sur la pauvreté et l’exclusion, chaque année, environ 20 % des dépenses en soins de santé sont directement attribuables aux inégalités socioéconomiques, ce qui représente approximativement 6 milliards $ par année au Québec.

o

En 1975, le Québec s’est doté d’une Charte des droits et libertés de la personne. Celle-ci stipule que les personnes dans le besoin ont droit à des mesures d’assistance financière et sociale susceptibles de leur assurer un niveau de vie décent. « Près de quarante ans plus tard, il serait plus que temps que le gouvernement du Québec prenne ses responsabilités », de conclure Éric Bouchard.

o

Mis en place au début des années 2000, le Groupe de Réflexion et d’Action contre la Pauvreté (GRAP) de Lévis regroupe une quinzaine d’organismes communautaires, en plus de pouvoir compter sur la contribution individuelle de diverses personnes représentant le milieu lévisien.

o

Pour consulter ou télécharger le communiqué de presse,  cliquez sur le lien suivant :  Communiqué 29 mai

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *